logo-3-2                         

Créé en 1989 par le professeur Frédéric Sudre, l’Institut de Droit Européen des Droits de l’homme (IDEDH, UR_UM205) est une unité de recherche dont les travaux portent sur le droit de la Convention européenne des droits de l’homme, le droit de l’Union européenne, ainsi que sur toute question relative à la protection des droits fondamentaux. L’IDEDH travaille également sur les questions relatives à la protection de l’animal, cette dernière n’étant pas sans lien avec la protection de l’homme, et accueille à ce titre la Revue semestrielle de droit animalier.

Depuis sa création, 76 docteurs en droit ont préparé et soutenu leur thèse au sein de l’Institut ; 22 d’entre eux ont embrassé la carrière universitaire.

Actuellement placé sous la direction de Claire Vial et Katarzyna Blay-Grabarczyk, l’IDEDH accueille le Master de droit européen au sein de la Faculté de Droit et de Science politique de Montpellier (dir. Laure Milano et Christophe Maubernard) ainsi que le Diplôme universitaire Religions et société démocratique (dir. Mustapha Afroukh).

Au sein du Global Campus, l’IDEDH participe à l’EMA (The European Master’s Programme in Human Rights and Democratisation) et accueille pour leurs recherches, sous la responsabilité de Christophe Maubernard (EMA Director), des étudiants en provenance des 41 universités participant au programme.

Depuis le 1er janvier 2021, la recherche collective menée au sein de l’IDEDH, tant par ses membres que par des membres associés à l’Institut, s’organise autour de trois axes ainsi définis :

1) Le rôle sociétal des droits de l’homme dans l’espace européen, axe au titre duquel seront menés deux projets de recherche, l’un sur l’éventuelle ineffectivité de la logique individualiste des droits de l’homme face aux risques pour l’humanité, l’autre sur la dégradation et l’instrumentalisation des droits de l’homme dans un contexte marqué par une crise protéiforme des valeurs (montée des populismes, situation démocratique et politique dans certains États membres de l’Union parties à la Convention européenne des droits de l’homme, recul de l’État de droit et durcissement des législations dans beaucoup d’autres).

2) Les garanties européennes des droits fondamentaux face au développement du numérique, l’objectif poursuivi étant de déterminer comment s’opère ou devrait s’opérer la conciliation en matière, par exemple, de protection des données personnelles face à l’utilisation des nouvelles technologies, mais aussi entre la garantie d’une liberté d’expression pluraliste et le respect des droits d’autrui (vie privée, sentiments religieux, lutte contre les discours de haine ou les infox) dans la construction d’un espace de discussion en ligne.

3) Le renouvellement des relations entre l’homme et l’animal, axe se justifiant par le développement de ces relations qui peuvent conduire à envisager ensemble la protection de l’animal et celle de l’homme, plutôt que les opposer, et à croiser les analyses sur des problématiques communes telles que la prise en considération du stress, de l’angoisse et de l’anxiété dans les règles de droit.

Contact :

IDEDH

Faculté de Droit et de Science politique

39 rue de l’Université

34060 Montpellier cedex 2

idedh@umontpellier.fr

Mme Stella Leclaire : 04.34.43.29.71

Vous pouvez suivre l’actualité du Centre sur facebook @IDEDHMontpellier et twitter @IdedhH